Togo-Recommandations de la CEDEAO: La réunion du comité de suivi a tourné au vinaigre, la C14 en conférence de presse demain

©Nouvelle Afrique (Lomé, le 11 Septembre 2018)-Au Togo, la deuxième réunion du comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO s’est transformée mardi en un véritable spectacle de clash. En effet, les représentants du pouvoir et ceux de la coalition 14 (opposition) appelés à discuter pour s’entendre sur la continuité ou pas des travaux de la CENI, n’ont pas pu faire mieux que de se chamailler.

La salle Evala de l’hôtel 2 février lieu où s’est déroulée la rencontre,  a été témoin d’une grosse maladresse politique que ce soit de l’opposition que du parti au pouvoir. A l’origine de cette situation, l’opposition qui réclame un arrêt immédiat du processus électoral pour selon elle, défaut de crédibilité des membres qui composent la CENI.

Pour la mouvance présidentielle, il n’est pas question d’arrêter les travaux de la CENI .D’ailleurs selon son point focal, Gilbert BAWARA, toutes discussions qui consisteraient à rétrograder le processus actuel,  n’a pas de sens et le gouvernement n’y participera pas.

« Et vous aussi vous êtes en campagne non ? Laissez-nous tranquille », a lancé aux opposants, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Gal Yark DAMEHANE. « Nous sommes là et ceci pour longtemps. Vous ne pourriez rien contre nous. Continuez par tromper les Togolais », aurait  déclaré devant certains de nos confrères , Madame TSEGAN député UNIR (pouvoir)  à l’assemblée nationale.

« J’ai constaté lors des travaux qu’on a tourné autour du pot. Il n’y a pas d’ouverture réelle d’aller sur ce terrain (CENI, ndlr) .Ce qui m’a mis pratiquement en état d’indignation. A un moment donné, j’ai voulu quitter la salle, mais comme nous sommes un groupe organisé, je suis resté », a laissé entendre Me Yawovi Agboyibo, président du CAR, à la sortie de la réunion.

Ce dernier appelle les siens (opposants) à prendre leurs responsabilités et à maintenir le combat pour montrer publiquement aux yeux du monde entier que les Togolais ne sont pas contents.

Dans la foulée, la coalition 14 annonce la tenue d’une conférence de presse demain mercredi au siège de la CDPA sis dans le quartier Akassimé à Lomé.

A l’observation des propos bellicistes tenus par les tenants du pouvoir en place, le moins qu’on puisse dire , est que ces derniers ne sont pas prêts à quitter de si près le trône du haut duquel ils régentent  les Togolais  depuis plus de cinquante ans.

Charles AYI

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.