Football/ Bénin : Affaire U-17, une interpellation déjà et pas des moindres

Anjorin Moucharafou

©Nouvelleafrique (Lomé, le 04 septembre 2018) – Le malheur n’arrive jamais seul dit –on. Il arrive souvent avec son lot de souffrance . A l’heure actuelle, ce dicton rejoint si bien Anjorin Moucharafou, le président sortant de la Fédération Béninoise de Football.

En effet, convoqué au tribunal de Porto-Novo pour être entendu dans l’affaire du vol des matériels à la fédération, Anjorin Moucharafou vient d’être interpellé à sa sortie d’audience pour une autre affaire. Il s’agit de l’affaire de la tricherie sur les âges des écureuils cadets sélectionnés pour la phase éliminatoire de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans ( U-17 Tanzanie 2019).

Cette interpellation fait suite à une plainte déposée Lundi par le ministre des sports, Oswald Homeky ; laquelle plainte est déposée auprès du procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Cotonou afin d’identifier les coupables de ce scandale qui ne cesse de susciter la colère des Béninois.

Selon plusieurs sources, Anjorin Moucharafou serait actuellement ( 19h GMT ) à la direction de la police judiciaire à Agblangandan ( Cotonou ).

Pour rappel, le Dimanche dernier, à quelques heures de l’ouverture des éliminatoires zone UFOA B comptant pour la CAN U-17 qui se jouera en Tanzanie, la commission médicale de la CAF après les examens IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique) effectués sur les joueurs béninois , la veille, au Niger, a révélé que sur les 18 joueurs Béninois sélectionnés, 10 sont inéligibles faute d’avoir triché sur leurs vrais âges . L’équipe du Bénin a donc été disqualifiée par la CAF.

Martial SEHOMI

Vous avez des informations ?  Contactez notre rédaction à Cotonou :+229 97 97 91 50

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.