«L’épopée du Nationalisme Togolais-Quelques faits historiques indéniables» présentée ce jeudi

Table d’honneur ( au milieu, l’auteur du livre)

©Nouvelle Afrique (Lomé, le 16 août 2018)-Les Nationalistes ont joué un rôle prépondérant dans le processus ayant  abouti  à l’indépendance du Togo. Pour mettre en lumière ce courant politico-culturel au Togo, Dan AFIDEGNON, juriste-Inspecteur des impôts, à la retraite, a rendu public   jeudi à Lomé, son  livre  intitulé «  L’épopée du Nationalisme Togolais-Quelques faits historiques indéniables».

L’œuvre a été présentée aux professionnels des medias, ce jour par Joachim ADJEVI-NEGLOKPE, secrétaire General du Centre de Recherche et d’Appui à l’Auto-Emploi pour le Développement en Afrique (CEREADA). C’était en présence de l’auteur lui-même et quelques invités.

Dans sa présentation, M. ADJEVI-NEGLOKPE a indiqué que « l’épopée du Nationalisme Togolais est un essai sur une partie de l’histoire du Togo. Le présent ouvrage jette un regard rétrospectif  en projetant la lumière sur les différents acteurs et leurs rôles à des différentes étapes du processus de l’évolution du Togo vers l’indépendance ».

En tout cas, selon  l’auteur, l’œuvre est un assemblage des témoignages, de documents  et expériences. Ce dernier explique que ses   parents et grands-parents ont milité farouchement au sein des partis Nationalistes. Il en donne pour preuve, son père qui était membre du Comité de l’Unité Togolaise  (CUT), chargé de l’organisation  des meetings dans la ville d’Atakpamé.  

M. Dan AFIDEGNON explique également qu’à la mort de ses parents, il a pu recueillir plusieurs archives  qui lui ont permis d’écrire cet ouvrage surtout que lui-même dès son jeune âge assistait à des réunions politiques.

L’ouvrage est structuré en quatre (4) chapitres inégalement repartis. En effet, le premier chapitre qui va de la page 3 à la page 6, relate l’origine de l’assujettissement du Togo. « Le Togo a été constitué à la suite d’un découpage arbitraire effectué pour des raisons politiques dans le continent africain », peut-on lire dans ce document.

Le chapitre 2 (page 7 à 84) présente le Togo, de la société Des Nations (SDN) à l’organisation des Nations (ONU).  Dans cette partie l’auteur  met en ligne de compte, l’éveil de la conscience nationale avec la naissance des partis politiques. Selon lui, cela a marqué le début de l’émancipation du Togo dans la quête de la réunification des Ewé et l’émergence concomitante du mouvement nationaliste Togolais.

Le chapitre 3 (85 à 103) quant à lui, présente les défis du Togo indépendant, notamment, l’intérêt de la France. Et enfin, le dernier chapitre (105 à 119) marque la fin de l’épopée du nationalisme Togolais avec l’assassinat « gratuit » du père de la Nation, premier président de la République, en l’occurrence Sylvanus Olympio.

Dans un épilogue de 6 pages (121 à 126), riche en expressions, l’auteur conclut ce document aussi riche en images sur une note d’espoir. « Patriotes togolais ,lorsque le soleil brillera, à nouveau un jour, par les efforts et le courage des esprits réfléchis, il faut tout faire pour sortir définitivement le Togo de la Bérézina (défaite, échec) », a-t-il conclut.

« L’épopée du Nationalisme Togolais-Quelques faits historiques indéniables » est en vente à un prix de 6000 FCFA, à Brother Homé, Librairie Star, Librairie Bon Pasteur, dans les bureaux de CEREADA à Tokoin-Gbadago ou encore sur le site ww.kiakonye.com  (pour ceux qui ne peuvent  pas se déplacer).

Charles AYI

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.