Bénin/Football Féminin: La troisième édition du tournoi « Milôkpéhou », a démarré Samedi

©Nouvelle Afrique (Lomé, le 30 juillet 2018)- La troisième  édition du tournoi de football féminin «Milôkpéhou  », se déroule du 28 juillet au 19 août 2018, à Cotonou, précisément sur le terrain du collège Don Bosco de Zogbo.

Concrètement, huit équipes prennent part à ce tournoi. Elles sont reparties dans deux poules de 4 équipes.

Il s’agit de Tigresse FC de Cotonou, Arc en ciel FC d’Abomey – Calavi, Africa Leader FC de Godomey et Rosa espérance FC de Zingué dans le groupe A. Le groupe B est composé de Gazelle FC de Hevié, A2s FC d’Akpakpa, de Naja FC de Cotonou et de Lionne FC d’Akpakpa.

« MiloKpéhou » (En français : nous aussi nous pouvons), est un tournoi dont l’objectif est de faire la promotion du football féminin au Bénin, de faire également découvrir les talents dont regorge le Bénin et les encourager à aller loin.

C’est Sikira Antoinette Moreira, ancienne footballeuse béninoise et présidente de l’Association pour le Développement du Sport et des Arts au Bénin (ADSAB) qui est l’organisatrice de cette compétition.

«Le football féminin aujourd’hui ce n’est plus du jeu, ce n’est plus juste un plaisir c’est au-delà du plaisir, c’est un modèle de diversité et de réinsertion», a-t-elle indiqué avant d’exhorter les autorités du pays à accordé on ne peut plus d’attention au football féminin, une condition selon elle, pour donner à ce sport, un lendemain meilleur au Bénin.

En levée de rideau, Tigresse FC et Arc en ciel FC se sont affrontées Samedi. Les « Tigresses » ont corrigé sévèrement les joueuses d’Arc en ciel FC par un score de 9-0.

Les joueuses de l’équipe de Tigresse FC, à la mi-temps du match d’ouverture. ©Martial S. Nouvelle Afrique

Dans le second match de cette journée du samedi Gazelle FC a perdu 2-4 face à A2s dans la poule B.

Malgré la stagnation du football féminin Antoinette Moreira est confiante en l’avenir et espère que le football féminin béninois connaitra de jours meilleurs avec la plus grande attention des autorités à divers niveaux.

En attendant ce coup de main des autorités politico-administratives, Elle initie aussi des formations à l’intention des joueuses et coaches sur longue durée en vue d’une meilleure progression de ces derniers.

Martial SEHOMI, depuis Cotonou

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.