Gabon : Les putschistes arrêtés, l’ordre public rétabli, selon le gouvernement

Alors que de jeunes militaires, avaient ,très tôt le matin ,pris le contrôle de la radio nationale gabonaise pour annoncer le renversement du régime cinquantenaire des Bongo ( père et fils) en place, ils ont vite été mis en déroute par l’armée loyaliste restée fidèle à l’actuel président Ali Bongo en convalescence au Maroc.

À l’origine de cette tentative de putsch avorté, le mécontentement de certains officiers, notamment, les jeunes, qui disent être déçus du discours de fin d’année prononcé depuis son lieu de convalescence par Ali Bongo. Selon eux, ce discours au lieu de mettre fin à la situation confuse qui écume le pays, a plutôt exacerbé les tensions et causé d’énormes déceptions. De même les putschistes accusent certains cadres du régime en place, de vouloir profiter de la situation pour conserver ausssi longtemps le pouvoir en mettant en scène un président dépourvu de ses facultés mentales et physiques. C’est le coup de trop, soutiennent ces militaires membres de la garde républicaine.

Malheureusement pour ces mutins , leur appel à la mobilisation pour selon eux, mettre hors d’état de nuir les ennemis de la république, n’a pas été écouté, ni par les populations ni par le reste des troubles militaires. Conséquence : ils ont été alpagués par les unités du GIGN gabonais et l’ordre public rétabli, a annoncé rapidement Guy-Bertrand Mapangou,  ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, abondamment  relayé par  RFI et France 24 .

Selon le ministre de la Communication  la  situation est sous contrôle et l’ordre sera complètement rétabli dans deux ou trois heures.

Joint par RFI à 8h40 , l’ambassadeur du Gabon à Paris a confirmé  que l’assaut a été donné à la maison de la radio et les mutins arrêtés.

Charles AYI

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.