Togo : L’opposant Nicodème Habia de retour d’Accra se dit plus que jamais requinqué

©Nouvelleafrique (Lomé, le 07 décembre 2018)-  Après   un séjour  de  quelques  semaines  au Ghana  où  il a pris des soins tout en poursuivant sa  grève de la faim,  le président  du parti Les Démocrates, Nicodème Habia  a  foulé le sol  de son Togo natal ce  vendredi  07 décembre 2018 dans l’après midi.

Arrivé  au siège  de sa formation politique à Lomé,  il a  prononcé  ses premiers  mots  en face de la presse et de nombreux  militants et sympathisants du parti, venus  lui souhaiter  le bienvenu.

« Qu’il est beau  de se retrouver parmi les siens. Fouler le sol Togolais, me retrouver sur la terre de nos aïeux, et vous retrouver tout aussi enthousiastes et accueillants est très énergisant. Ça me va droit au cœur », a-t-il déclaré avec émotion.

Dans  le vif de  son message, l’homme a,  au prime  abord  remercié les populations togolaises  et tous les acteurs  qui l’on soutenu  dans son «épreuve » de la grève de la faim.

En outre, cette  figure de proue de la Coalition de l’opposition (C14), se  dit plus que jamais requinqué  et déterminé aux côtés du peule togolais pour la suite de  la lutte pour l’alternance au Togo.

« Le peuple togolais est prêt et plus déterminé  que jamais  à continuer  sa lutte sans relâche et jusqu’à la libération totale, nous disons bien, jusqu’à la libération  totale du Togo de l’emprise  du régime  sanguinaire  et répugnant  en place  depuis plus de 50 ans », a glosé Nicodème Habia, avant de marteler : « Nous devons rester  debout  jusqu’à la libération totale de notre cher  patrie ».

A l’endroit  des hommes en uniformes, Nicodème Habia a indiqué qu’ils ont  encore l’opportunité de se ranger du côté de l’histoire.

« Entre  suivre  aveuglement  les ordres  d’un régime chancelant  et aux abois  qui vous jette lâchement  à l’assaut du peuple togolais dont le seul crime,  est de vouloir l’alternance au pouvoir  et le respect  de leurs droits  citoyens  pour de meilleurs conditions de vie, d’une part, et montrer  votre compréhension  du dynamisme de ce même régime sanguinaire  à vous utiliser  pour atteindre ses objectifs de transformation  du Togo en monarchie d’autre part, le choix est clair, sans ambigüité aucune », a-t-il indiqué avant d’ajouter :

« Si vous choisissez d’être  du côté du peuple, vous rentrerez dans l’histoire pour avoir fait preuve de rédemption  et de solidarité  avec un peuple meurtri par les abus sans nom d’un régime assoiffé du pouvoir ».

Le président du parti Les Démocrates a  terminé son  message, non sans adresser un  appel de mobilisation à l’endroit du peuple togolais dans son ensemble.

« Je voudrais lancer un appel pressant de résistance et de mobilisation  à toute la population togolaise : les femmes, les hommes, les vieillards, la jeunesse, et les enfants, à toutes les couches  sociales et à tous les secteurs  d’activités  pour un énième devoir »

Soulignons qu’en septembre  2018,  Nicodème Habia avait observé   quatorze (14) jours  de grève de la faim illimitée, devant l’Ambassade du Ghana, avant d’être évacué sur Accra le 1er octobre 2018 pour les soins médicaux.

Par  cette grève de la faim, l’opposant  à Faure Gnassingbé réclamait la libération des détenus politiques dont entre autres, Assiba Johnson du REJADD, Kokodoko et Joseph Eza de Nubuéké et Foly Satchivi du Mouvement En Aucun Cas.

Pour l’heure, Nicodème Habia  dit suspendre  provisoirement sa grève de la faim.

Gabriel BLIVI

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.