Législatives du 20 Décembre : Le PNP ne décolère pas et prépare  l’assaut final

Ouro-Djikpa (en veste)  face aux militants de son parti,  le PNP,  ce samedi à Lomé.

©Nouvelle Afrique (Lomé, le 22 Décembre 2018)-« Dans tous les cas de figure, le nième simulacre électoral, plus qu’un échec, n’est qu’un non-sens, un non-événement auquel le peuple  togolais ne doit pas reconnaitre ni les résultats définitifs ni les conséquences au niveau de l’hémicycle togolais ». Ces propos sont ceux du Conseiller du Parti National Panafricain (PNP), Ouro-Djikpa  Tchatikpi qui s’est exprimé  ce  samedi devant quelques  militants du parti, lors de leur traditionnelle réunion hebdomadaire à Lomé.

Veut-il laisser entendre  que désormais les Togolais doivent désobéir à  toutes les lois qui seront votées par la nouvelle assemblée ? En tout cas, une chose est sure : le PNP, tout comme la Coalition14 , ne reconnaitra jamais, ni la  légitimité ni la légalité des nouveaux députés issus de ces élections tant  controversées. Dans cette optique, le parti compte sur la remobilisation populaire des Togolais  pour forcer la main au régime en place  en  ce qui concerne les revendications de l’opposition, à savoir la mise en œuvre des réformes, la libération des personnes détenues dans le cadre des manifestations publiques. L’opposition  espère aussi obtenir l’annulation du scrutin qui vient de se dérouler et, qui plus est, a reçu la validation de la cedeao. « Ces élections se sont déroulées avec une CENI illégale, sans les réformes, sans la mise en œuvre des mesures d’apaisement », a-t-il fait observer .

 « La balle est dans votre camps », a lancé Ouro-Djikpa aux quelques militants  venus l’écouter, avant d’ajouter que :« Peuple togolais, la mobilisation doit continuer en crescendo : pendant que ça bouge à Dapaong ça doit bouger à Aneho , pendant que ca bouge à wahala ça doit bouger à Notsè, Ça doit bouger à Bê, Hedjranawoè,  Agoè, Kantè, Kodjoviakopé…  ».

vue d’ensemble de quelques militants du parti, à la réunion, ce samedi

Selon le numéro 2 du parti, ces marches pacifiques et publiques qui seront organisées, ne pourront pas deborder deux jours de suite sans pour autant donner leurs resultats escomptés.

Par ailleurs , Ouro-Djikpa n’a pas manqué de remercier les populations Togolaises qui, selon lui, ont boycotté les élections législatives du 20 Décembre, à plus de 90% alors que la Ceni annonce un taux de participation provisoire et partiel de près de 60%.

Charles Ayi

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.