Togo/Reprise des marches de la C14 : Vers une participation du PNP

Vue aérienne de la réunion de ce samedi à Agoè (Lomé).© Service communication PNP.

©Nouvelle Afrique (Lomé, le 10 Novembre 2018)-C’est l’une des principales informations de ce  Samedi 10 Novembre, du coté de l’opposition Togolaise. Le Parti National Panafricain (PNP), au cours de sa traditionnelle réunion hebdomadaire à Lomé, a annoncé son intention de reprendre les « grandes manifestations de rue » aux cotés de la C14.

S’adressant aux militant(e)s, Ouro-Djikpa Tchatikpi , le conseiller du parti a convié ces derniers  à se préparer pour une « éventualité de la  reprise des marches » qu’organise la Coalition 14,  le samedi 17 Novembre prochain.

« Nous avions fait un travail de mobilisation et de sensibilisation pour la suite de la lutte si  le pouvoir s’entêtait… Notre position était d’attendre  la cedeao  et dans le même temps  se préparer pour une éventualité de la reprise des marches », a-t-il expliqué, avant de faire observer que : « Aujourd’hui avec l’intention du gouvernement qui convoque le corps  électoral pour les élections législatives le 20 décembre 2018, l’éventualité ( la reprise des marches ndlr) est là ».

« vous allez partir d’ici avec l’idée que nous allons reprendre avec les marches », a martelé le numéro 2 du PNP. Selon lui, c’est finalement la seule issue pour faire entendre raison au régime en place.

Le PNP n’était jamais contre les  « marches » 

« Nous ne sommes pas contre les marches. Mais nous estimions qu’il faut des éléments   assaillants qui prouvent qu’on a besoin de manifester avant de descendre dans la rue », nous a expliqué un membre du service communication du PNP.

Et ce dernier d’ajouter que « La marche est l’unique arme que nous avons et si nous devons  la brandir à chaque fois dans des mauvaises conditions vous allez voir que le moment opportun où il faudra la brandir elle ne sera plus utile. C’est pourquoi  nous sommes entrain de la conserver, en retour il faut sensibiliser et mobiliser les gens pour que quand nous aurons  besoin de marches que ça soit vraiment un tsunami pour ce régime ».

« S’il faut marcher  aujourd’hui nous ne devons pas faire une marche inférieure à celle du 19 août. Et s’il faut organiser les marches sans que les populations ne sont mobilisées dans les villes, cela ne servira pas à grande chose sinon un gaspillage d’énergie », a insisté notre interlocuteur qui précise que « par rapport au 17 Novembre , les discussions se poursuivent et on verra  ce qu’elles  vont donner, mais on  ne peut pas dire aujourd’hui si le PNP   y participera ou pas ».

Dans la foulée, on apprend que la Coalition 14 convie la presse à une conférence, lundi prochain à son QG. Le gouvernement quant à lui vient d’accorder une prolongation exceptionnelle de trois jours pour le recensement électoral sur toute l’étendue du territoire national,  nonobstant les desiderata de l’opposition en ce qui concerne la révision de la date du scrutin.

Charles AYI

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.