Togo: Isaac Tchiakpé de l’UFC sur le point de quitter la politique pour le monastère

©Nouvelle Afrique (Lomé, le 08 Novembre 2018)-« Les promesses sont des dettes ». Cet adage africain, Isaac Tchiakpé, le conseiller politique du président de l’UFC,  Gilchrist Olympio,  l’a si bien compris. Il compte quitter la politique après avoir promis au cours de la semaine sur une radio locale qu’il « quittera la politique si son parti UFC quittait la CENI ».

Et comme finalement l’assemblée nationale vient d’élire Francis Pédro Amuzu en remplacement de Jean-Claude Homawoo de l’UFC, comme cinquième membre   devant revenir à l’opposition parlementaire à la CENI, Isaac Tchiakpé  vient d’annoncer son engagement d’honorer ses promesses.

« Une  promesse est une dette. J’ai toujours le temps et j’irai au monastère parce que j’aspire à une vie d’étude et de méditation et le monastère est un lieu  indiqué pour que  je prenne encore toute l’éclaircie et je prenne davantage la sagesse. Donc j’ai dis je vais abandonner la politique je le ferai », a-t-il confié à nos confrères de l’agence Afreepress.

Mais ce n’est pas tout, puisque dans ses promesses Isaac Tchiakpé a adressé une,  au journaliste Sas Gaou en ces termes «  Sas je vais t’acheter un billet pour faire le tour du monde ». A cette promesse le conseiller de Gilchrist Olympio répond « A mon amis Sas , une promesse est une dette nous aurons le temps de faire le tour du monde ensemble ».

Pour certains Isaac Tchiakpé est l’une des grosses « déceptions » à l’UFC. Il lui est reproché un manque de lucidité quant à la bonne lecture de la situation  politique mais surtout de la vie  de l’UFC, parti qu’il sert depuis des lustres aux cotés de Gilchrist Olympio.

Charles AYI

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.