Togo : La seconde édition des « Universités du 3ème âge » a tenu ses promesses

©Nouvelleafrique (Lomé, le 19 octobre 2018)- Les rideaux sont  tombés depuis hier  jeudi 18 octobre 2018 à Lomé, sur la deuxième édition des  « Universités du 3ème âge ».

La participation des personnes du troisième âge, principale cible de cette université est on peut plus importante par rapport à la première édition.

Placé sous le thème « Personnes âgées, richesse de la nation », cette seconde édition, initiative de l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) a été consacrée à la santé et au bien-être de ses étudiants.

Sur une note de satisfaction au niveau des participants ainsi qu’au niveau des responsables de l’INAM à l’instar de sa directrice générale, Madame Myriam Dossou d’Almeida qui ne cache pas sa joie.

« Notre satisfaction est totale, parce que nous avons eu pendant ces deux jours, l’opportunité d’entendre des experts nous parler du diabète, de l’hypertension, et de bien d’autres maladies liées à la vieillesse. Nous avons relevé des solutions qu’on pourra apporter aux vieilles personnes » a-t-elle martelé.

Selon elle, les échanges ont été très riches parce qu’il y a eu beaucoup de questions qui ont été posées, des tabous brisés, et également des fausses vérités élucidées.

« Aujourd’hui les réseaux sociaux donnent beaucoup d’informations. Donc il était important de se retrouver dans cet endroit et de faire tomber certains clichés, fausses vérités et pratiques qui ne sont pas de nature à aider nos vieilles personnes. L’un des points à retenir, c’est que le 3e âge n’est pas une fatalité et c’est une graine qu’il faut semer assez tôt » s’est-elle réjouit à la fin de la rencontre.

Hormis le fait d’offrir une occasion aux personnes âgées de rompre avec leurs routines, la particularité de cette deuxième édition des Universités du 3e âge est qu’elle a servi de cadre d’information et de sensibilisation sur les programmes et opportunités disponibles au Togo et dans la sous-région à l’endroit des personnes du 3e âge.

A en croire Mme Dossou, c’est un programme imaginé pour permettre aux personnes âgées de planifier leur retraite et avoir une vieillesse heureuse.

« Les gens ont découvert pas mal d’informations portant sur les associations et les programmes gouvernementaux qui existent pour leur apporter de l’aide. Cela va leur permettre aussi de s’assurer à l’INAM afin d’être dans de bonnes conditions de vie et ainsi réduire les risques d’aggravation de leurs conditions sanitaires », a poursuivi Mme Myriam Dossou.

Par ailleurs, durant les deux jours, les étudiants ont pris part à des causeries-débats animées par des experts en médecine, des nutritionnistes et des cardiologues. Un espace d’écoute et de conseils en santé et bien-être a été également installé et les visiteurs ont bénéficié de contrôles médicaux.

Rappelons que les personnes âgées représentent environ près de 6% de la population togolaise. Au-delà des pathologies liées à la vieillesse, ces personnes font souvent face à d’autres défis comme la réduction de leur mobilité, la solitude, l’isolement et le manque d’informations sur leurs conditions sanitaires.

J D Sovon

 

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.