Togo-recomposition de la CENI : situation toujours tendue entre la C14 et l’UFC

© Nouvelleafrique (Lomé, le 16 octobre 2018)-La coalition des 14 partis de l’opposition (C14) reste campée sur sa position quant au sort de l’Union des Forces du Changement (UFC) à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Alors que le recensement dans la zone 2 débute le 18 octobre 2018, la situation semble de plus en plus tendue concernant la répartition des postes et sièges de l’opposition à la CENI.

Pour le partage des sièges de l’opposition à la commission organisatrice des élections, la C14 n’a pas l’intention d’entamer des discussions avec l’UFC. C’est ce qu’a martelé ce mardi Me Isabelle Améganvi, la présidente du groupe  parlementaire ANC à l’Assemblée nationale, d’après le site republicoftogo.

L’UFC qui suit la logique du code électoral, clame sa légitimité et réclame son droit d’avoir  une place à la commission électorale en raison de ses élus à l’hémicycle.

La présidente du groupe parlementaire ANC pointe du doigt le parti de Gilchrist Olympio qu’elle accuse de parti ayant milité aux côtés du parti au pouvoir et faisant partie des gouvernements depuis une décennie.

Pendant ce temps, la CENI continue son travail pour que tout soit prêt avant la date du 20 décembre 2018.

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.