Incertitudes sur la rentrée scolaire au Tchad

Les portes des établissements du secteur public sont restées fermées dans la capitale tchadienne pour la rentrée officielle des classes.

Dans les établissements privés, la rentrée s’est déroulée normalement.

Mais dans le public, la reprise des cours est tributaire de la levée du mouvement de grève des fonctionnaires qui avait déjà perturbé l’année scolaire 2017-2018. Les élèves n’avaient eu que quatre mois et demi de cours, au lieu de neuf mois prévus.

Malgré cette situation, Les administrations de plusieurs établissements publics ont ouvert et continuent de recevoir les inscriptions des élèves.

La reprise des cours reste toujours incertaine. Lundi, le mot d’ordre de grève a été maintenu à la suite d’une assemblée générale des membres de la plateforme syndicale des fonctionnaires, dont les enseignants sont membres.

La grève, débutée en janvier, a été suspendue en mars avant de reprendre fin mai, après le non-respect de l’accord signé entre le gouvernement et les syndicats.

Depuis 2016, le gouvernement a mis en place des mesures d’austérité pour faire face à une crise économique consécutive à la baisse des cours du pétrole. Celles-ci se sont matérialisées par des réductions de salaires chez environ 92.000 fonctionnaires civils .

Source : bbc.com/Afrique

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.