Togo : La C14 balaie d’un revers de main le chronogramme électoral établi par Kodjona Kadanga

©Nouvelleafrique (Lomé, le 26 septembre 2018)-La  coalition des  quatorze partis politiques de l’opposition  (C14) ne  s’inscrit pas  dans  la logique  du recensement électoral prévu à partir du 1er octobre prochain, par la Commission  Électorale Nationale Indépendante (CENI) .

Les responsables de cette coalition l’ont fait savoir  à l’opinion  ce mercredi, au cours d’une conférence de presse organisée à Lomé.

« Nous demandons aux populations de se mettre à l’écart du recensement électoral qui commence le 1er octobre. Ce sera une mascarade. On ne participera au recensement que lorsque les choses se feront dans les normes ….. », a  déclaré Brigitte Adjamagbo-Johnson, la coordinatrice de la C14.

Il était également question pour eux de se prononcer sur la recomposition de la CENI, décidée par le comité de suivi des recommandations de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), au cours de sa deuxième réunion, tenue le 23 septembre dernier à Lomé.

Brigitte Adjamagbo-Johnson et les siens indiquent qu’ils respecteront le délai fixé par le comité de suivi en envoyant leurs représentants à la CENI, mais  refusent de  cautionner  le chronogramme électoral établi avant l’entrée desdits représentants au sein de la commission, dirigée par Kodjona Kadanga.

« ….A défaut de trouver des solutions à ces préoccupations, nous serons obligés de demander à nos représentants qui auront intégré la CENI, de se retirer   », a  martelé la secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), avant d’ajouter que : « Une fois que la nouvelle CENI est installée, il faut lui laisser le temps de faire les choses elle-même ».

Gabriel Blivi

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.