CAN-2019 : l’événement pourrait être délocalisé du Cameroun

La CAN-2019, aura-t-elle bien lieu au Cameroun ? Pour la Confédération africaine de football (CAF), il faudra attendre la fin de l‘élection présidentielle qui aura lieu le 7 octobre. Mauvais signe pour le pays des Lions indomptables ?

 « Aucune communication quant à la décision qui sera prise avant la présidentielle camerounaise du 7 octobre », ainsi parlait ce vendredi 28 septembre Ahmad Ahmad, président de la Confédération africaine de football (CAF) dans les colonnes du journal Le Monde.

Si le football est le sport roi à travers le monde, aux yeux du Malgache et ses administrés, il est indécent de gâcher une échéance électorale. Surtout une élection présidentielle. « Nous ne voulons pas perturber la campagne », poursuit Ahmad Ahmad.

Et ce n’est pas la première fois que l’institution faîtière du football assujettisse sa décision sur l’organisateur de la CAN à une élection présidentielle. « En 2017, la CAF avait attendu la fin de la présidentielle au Kenya pour annoncer sa décision de lui retirer l’organisation du Championnat d’Afrique des nations (CHAN, qui repose sur les joueurs locaux, contrairement à la CAN, Coupe d’Afrique des nations, où les internationaux évoluant en Europe peuvent s’engager) », indique encore le numéro 1 de la CAF.

Le Maroc comme plan B

Candidat malheureux à l’organisation du Mondial-2026 au profit du trio USA/Mexique/Canada), le Maroc revient souvent dans les médias comme le plan B pour accueillir la CAN l‘été prochain, qui passera de 16 à 24 équipes engagées, sur le modèle de l’Euro-2016 en France.

« Oui, mais pourquoi ne parle-t-on pas de l’Afrique du Sud ou de l‘Égypte ? Ces pays disposent de toutes les infrastructures nécessaires », rétorque Ahmad Ahmad.

Dans cet entretien, le patron du football africain rappelle qu’il avait « regretté, en août 2017, l’inertie du Cameroun à propos des travaux en vue de la CAN-2019 ».

Un regret qui pourrait pousser la CAF à revenir sur sa décision. Et partant retirer à Yaoundé l’organisation de cette CAN. Toutefois, selon nos informations, la décision finale sur l’organisateur d’une CAN se prend trois mois avant le début de la compétition.

Source : Africanews.com

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.