Togo : Revue de presse du 27 juillet 2018

©Nouvelleafrique (Lomé, le 27 juillet 2018) -Les journaux parus   en kiosque  ce début de week-end ont largement traité le sujet lié au sommet de la CEDEAO du 31 juillet prochain  à Lomé et dont la crise togolaise sera au menu, ainsi que  la rencontre de la  C 14 avec le Facilitateur Nana Akufo-Addo à Accra ce jeudi.

Le bihebdomadaire L’Alternative titre : « Politique : Les dessous de la visite de la C14 à Accra ».

« Dans moins de   cinq (5) jours, la CEDEAO rendra publique sa feuille de route pour une sortie pacifique de la crise togolaise », rappelle le journal avant d’ajouter que : « Les Togolais d’ici et d’ailleurs retiennent leur souffle. Les caméras du monde sont braquées sur cette institution sous régionale ».

« La coalition 14 ne veut, à l’en croire, laisser aucune piste inexplorée pour amener la CEDEAO à prendre en compte la volonté du peuple togolais », indique l’auteur de l’article.

Hier, poursuit-il, ils (les leaders de la coalition ndlr) se sont rendus à Accra, dans la capitale ghanéenne pour rencontrer le président Nana Akufo-Addo.

« Il s’agit pour les leaders de la coalition de réitérer au Facilitateur la volonté du peuple togolais. Ces derniers, a déclaré la Coordinatrice de la coalition, ont pour souci d’aider les Facilitateurs, par ricochet la CEDEAO, à prendre des décisions justes qui peuvent définitivement mettre fin à la crise politique au Togo », précise le bihebdomadaire.

« Recommandations de la CEDEAO en vue : quelle atmosphère après le 31 juillet 2018 ?  S’interroge le quotidien privé Liberté à sa une.

« Tous les regards sont braqués sur le 31 juillet prochain, notamment la quintessence des recommandations attendues des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO pour une sortie de crise au Togo », clame l’auteur dès l’entame de sa réflexion.

Ce dernier   fait savoir par la suite que les attentes sont énormes aussi bien chez les protagonistes de la crise qu’au sein du peuple togolais et s’interroge sur le climat qui prévaudra au lendemain du 31 juillet.

« Le commun des citoyens ne se la pose sans doute, mais cette question est primordiale », martèle le quotidien privé.

L’information est également traitée par le quotidien privé TogoMatin qui titre : « Sortie de crise Lobbying de dernières heures de la C14 au Ghana ».

« Dans l’attente des recommandations que la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) va soumettre la semaine prochaine aux acteurs politiques togolais en vue d’un règlement durable de la crise politique, une délégation de la Coalition des 14 partis de l’opposition s’est rendue hier jeudi à Accra au Ghana en vue de rencontrer le président Nana Akufo-Addo, l’un des facilitateurs dans le dialogue politique », écrit le journal.

« Pour le déplacement qu’a effectué la C14 au Ghana, une source proche de la facilitation a révélé que c’est à la demande de l’opposition », ajoute l’auteur de l’article avant de préciser que  « En ce qui concerne l’objet de ce déplacement, Mme Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson, la coordonnatrice de la C14 a expliqué ce jeudi matin sur la radio Victoire Fm à Lomé que ce sera une occasion d’expliquer pour une dernière fois à la facilitation le fond de la crise togolaise ».

« Règlement de la crise politique togolais : sommet de la CEDEAO du 31 juillet, Tout le Togo retient son souffle », titre l’hebdomadaire Le Canard Indépendant.

Parlant du sommet de la CEDEAO, le journal indique que  cette rencontre censée administrer la thérapie de choc pour une sortie de crise apaisée au Togo est attendue avec une fébrilité qui traduit la soif des Togolais de savoir à quelle sauce sera mangé, le processus.

La CEDEAO, va-t-elle cautionner le statu quo comme il lui est reproché de l’avoir fait de par le passé ou au contraire prôner l’alternance au sommet de l’Etat Togolais pour marquer l’histoire ? se demande l’auteur de l’article.

« Pour l’heure, les spéculations vont bon train, de même que les analyses de dialecte formelle et d’objectivité fondamentale qui se dégustent à petites cuillères dans les Etats-majors des partis et regroupements politiques. Tout le Togo retient son souffle », commente le journal.

Sur le plan diplomatique, Le Tonnerre titre : « Xe sommet des Brics à Johannesburg : Le Chef de l’Etat togolais participe activement aux travaux ».

« Le Xe sommet des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud s’est ouvert mercredi à Johannesburg en Afrique du Sud », informe le journal.

L’hebdomadaire précise que le président togolais, Faure Gnassingbé participe à cette rencontre en tant que président en exerce de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

Gabriel Blivi

 

 

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.