Togo : Revue de presse du 24 juillet 2018

©Nouvelleafrique (Lomé, le 24 juillet 2018) – Au menu des journaux parus en kiosques ce mardi, des sujets d’ordres politique, social et économique.

Sur le plan politique, le quotidien privé Liberté titre : « En prélude aux recommandations de la CEDEAO : pressions, trafic d’influences, intox mises en garde, menaces insidieuses… ».

« Mardi le 31 juillet 2018, c’est la date la plus attendue au Togo. Le commun des Togolais a hâte de connaitre les recommandations et la feuille de route des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO pour une sortie de crise », écrit l’auteur dès l’entame de son article.

« En entendant le jour J, les protagonistes de la crise politique s’échauffent à travers une guerre inédite de communication et des déclarations aux allures de la menaces, sur fond d’intox … », indique le journal.

Le bihebdomadaire L’Alternative revient sur les manifestations organisées par l’opposition et titre : « Mango, Bafilo et Sokodé : Pari réussi pour la C14 ».

Le journal écrit que la mobilisation des populations de Mango, Bafilo et Sokodé vendredi et samedi derniers devrait montrer au régime cinquantenaire et ses suppôts que, désormais, les choses ne seront plus comme avant, comme l’a indiqué un des responsables de la C14.

« Des caravanes suivies de meetings, c’est ce à quoi on a assisté dans les trois villes durant le week-end dernier », précise le bihebdomadaire.

« Politique :  Que vienne le 1er Août », titre l’hebdomadaire Le Médium.

« Plus qu’une semaine, et la fameuse feuille de route qui devrait résoudre la crise togolaise va être connue. Pouvoir et opposition disent n’attendre que cette missive pour donner une suite à la crise », indique l’auteur de l’article qui prévient par la suite que « Si on n’y prend pas garde, ce ne sont pas des lendemains qui enchanteraient les Togolais.

« Les 19 août vont se multiplier : Quand Antoine Folly crie haut et fort la véritable intention de la C14 », lit-on à la une du quotidien privé TogoMatin.

« Que cherche véritablement la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise qui bat les pavés depuis le 19 août 2017 au Togo ? Les leaders de ces partis cherchent-ils vraiment le retour à la fameuse Constitution de 1992 ou cherchent-ils seulement à créer d’autres affrontements inutiles entre leurs partisans et les forces de l’ordre ? s’interroge l’auteur dès l’entame de son article.

Pour lui, la sortie d’Antoine Folly hier sur la radio victoire FM au lieu de rassurer les togolais, fais plutôt penser que la C14 cherche à créer la stupeur à Lomé et les autres villes du pays.

« Si les autorités togolaises satisfont aux revendications que porte la coalition des 14 partis au nom du peuple togolais, et que le Togo devient un pays démocratique, évidemment qu’il n’y aura pas de raison qu’il ait d’autres 19 août. », a déclaré Antoine Folly, délégué national de l’Union des Démocrates socialistes (UDS-Togo), cité par le quotidien privé.

Sur le plan social, le quotidien privé Liberté titre : « Blocage dans la collecte des données statistiques agricoles : les agents menacés de licenciement, leur syndicat jugé illégal et politique par Agadazi ».

« Le blocage perdure à la Direction des Statistiques Agricoles de l’Information et de la Documentation (DSID). Les agents enquêteurs agricoles contractuels n’ont toujours pas démarré les activités de collecte des données relatives à la saison 2018-2019 », informe le journal.

Et pour cause, précise l’auteur de l’article, ils ont rejeté à l’unanimité le contrat proposé par Djeguema Komi, Directeur Général de la DSID.

« Selon les agents, le contrat au lieu d’une durée de 45 jours, devrait couvrir toute la saison agricole, soit 12 mois au total », précise le quotidien privé qui ajoute : « Lors d’une rencontre avec le ministre de l’agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, leur syndicat aurait été traité d’illégal et mu par des aspirations politiques ».

Sur le plan économique, Le Medium titre : « Finances : Le Togo va chercher 40 milliards de francs CFA sur le marché financier en Août ».

« Selon le calendrier d’émission de bons de trésor et d’obligation sur le marché financier de l’UMOA, un montant de 40 milliards FCFA est prévu pour le mois d’août », indique le journal qui précise que « En tout, pour ce troisième trimestre, le Togo envisage de lever 130 milliards de FCFA dont 110 milliards sous forme d’OAT et 20 milliards FCFA en bons assimilables du Trésor (BAT).

Gabriel Blivi

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.