Togo : Revue de presse du 20 juillet 2018

©Nouvelleafrique (Lomé, 20 juillet 2018)-La rencontre des émissaires de la CEDEAO, avec les protagonistes de la crise togolaise ce  jeudi ,   fait la une  des journaux  parus en ce début de week-end.
 
Sur le sujet le quotidien privé Liberté titre : « Rencontre avec la délégation de la CEDEAO : La C14 a insisté sur l’application des mesures d’apaisement ».
 
« Le séjour de la délégation de la CEDEAO conduite par le général Francis Béhanzin n’a pas permis d’aborder les questions de fond sur la crise que traverse le Togo », informe d’entrée de jeu journal.
 
L’auteur de l’article indique par la suite que les travaux avec les délégués de la coalition de l’opposition et ceux du pouvoir ont permis d’évaluer la mise en œuvre des recommandations des Facilitateurs lors de la rencontre du 27 juin dernier.
 
« Concernant les mesures d’apaisement, la Coalition de l’opposition a dénoncé la réticence du pouvoir à élargir l’ensemble des détenus politiques », précise le quotidien privé.
 
Le Bi-hebdomadaire L’Alternative titre : « Rencontre avec la mission de la CEDEAO : Le régime RPT/UNIR dribble la Facilitation ».
 
Pour le journal, la logique dans laquelle s’inscrit Faure Gnassingbé, qui fait tout pour gagner du temps, est de « créer des situations subsidiaires pour empêcher les discussions de fond (retour à la constitution de 1992 dans sa version originelle, réformes politiques nécessaires …) », lors du dialogue arbitré par la CEDEAO.
 
« Pour l’instant la décrispation du climat politique pour des discussions sereines n’est pas encore une réalité. Faure Gnassingbé a visiblement décidé de dribbler tout le monde. Y compris ses pairs de la CEDEAO », commente l’auteur de l’article.
 
L’hebdomadaire Le Tonnerre titre : « Sortie de crise : Dernier virage ».
 
Le journal rappelle le contexte d’ouverture du dialogue inter-togolais en février dernier et indique que ces derniers temps, les choses semblent aller vite.
 
« Comme évoqué dans le communiqué ayant sanctionné la rencontre du mercredi 27 juin 2018. Les Facilitateurs vont soumettre le 31 juillet 2018 lors du sommet de la CEDEAO, une feuille de route à l’appréciation de leurs pairs. Mais bien avant, une dernière tentative de cette conciliation s’est déroulé hier 19 juillet entre la coalition des 14 et le parti Unir, avec des émissaires de la CEDEAO dirigés par le Gal Béhanzin. C’est le dernier virage, en entendant le 31 juillet », informe l’hebdomadaire.
 
« Mesures d’apaisement : La C14 reste insatisfaite », titre l’hebdomadaire le Canard Indépendant.
 
« Hier jeudi, une délégation de la CEDEAO   était à Lomé pour rencontrer les protagonistes de la crie togolaise. Au terme des échanges, la coalition des 14 partis de l’opposition se dit insatisfaites des mesures d’apaisement prises par le Chef de l’Etat et attend mieux », écrit le journal.
 
Toujours sur le plan politique, le quotidien privé Togo Matin titre : « Travaux du 5ème round du dialogue inter-togolais : Jean-Pierre Fabre s’érige en inspecteur de son adversaire ».
 
L’auteur du papier informe que les « travaux de jeudi ont été l’occasion pour les émissaires de la communauté ouest africaine de faire un survol complet sur les différentes avancées tant du côté de la partie gouvernementale que de la partie de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, regroupement qui a mené la danse sur la scène politique nationale depuis bientôt une année ».
 
« Comme un évaluateur des travaux de son adversaire, M. Fabre, en se réjouissant du statu quo semble ignorer que le temps du dialogue va en défaveur de la coalition qui, de jour en jour, perd la main de la mobilisation de ses militants », commente le quotidien privé.
 
Sur le plan social, le quotidien privé Forum de la Semaine titre : « Société : la Banque Mondiale décaisse 16 milliards FCFA pour le développement inclusif et durable au Togo ».
« La Banque Mondiale vient d’approuver un décaissement d’une enveloppe de 30 millions de dollars soit, 16 milliards FCFA en faveur du Togo pour soutenir l’amélioration des infrastructures et la gestion urbaine », informe le journal.
Le sujet intéresse également Le Tonnerre qui titre : « Banque mondiale : Un nouveau projet de plus de 16 milliards Fcfa pour améliorer les infrastructures urbaines au Togo ».
 
« La Banque mondiale a approuvé le 17 juillet, un crédit de l’association internationale de développement (IDA) d’un montant de 30 millions de dollars (plus de 16 milliards de francs CFA), pour aider le Togo à relever les défis du développement urbain et à réduire les lacunes dans la prestation des services publics dans certains villes les peuplées du pays », indique l’hebdomadaire.
 
Et de préciser que ce financement destiné au Projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU), permettra de rénover, réhabiliter et améliorer les infrastructures dans les quartiers mal desservis de trois villes (Lomé, Kara, Dapaong).
 
Gabriel Blivi

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.