Togo : Revue de presse du 27 juin 2018

©Nouveelleafrique (Lomé, le 27 juin 2018) –  les deux facilitateurs dans la crise togolaise sont dans nos murs pour une ultime rencontre avec les acteurs politiques. Le sujet est au menu des journaux parus en kiosques ce mercredi.

Sur le sujet, l’hebdomadaire La Dépêche titre : « Crise togolaise : Les facilitateurs attendus aujourd’hui à Lomé. Une mission de la dernière chance avant le coup de massue de la CEDEAO ».

« Ainsi donc dans l’incapacité de s’asseoir pour résoudre leurs problèmes sous l’arbre à palabre africain, pouvoir et opposition ont préféré confier le destin du peuple togolais à la CEDEAO », sonne d’entrée le journal, qui estime par la suite que  c’est une « triste perspective qui nous renvoie à des lendemains incertains ».

« C’est dans ce contexte qu’on nous annonce l’arrivée à Lomé des deux facilitateurs  de la CEDEAO, les présidents Nana Akufo-Addo et Alpha Condé », informe l’hebdomadaire.

Le quotidien Forum de la Semaine titre : « Les facilitateurs de la crise togolaise descendent à Lomé aujourd’hui ».

« Les présidents guinéen, Alpha Condé et ghanéen, Nana Akufo-Addo, facilitateurs de la crise politique togolaise, seront à Lomé ce mercredi 27 juin pour rencontrer les protagonistes que sont le régime de Faure Gnassingbé et  la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise », informe le journal qui précise que :

« Ce déplacement des deux chefs d’Etat vient à la suite de la mission conduite il y a quelques semaines dans la capitale togolaise par Jean-Claude Brou, président de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et les représentants des deux facilitateurs »

L’information est également à lire dans les colonnes de l’hebdomadaire Fraternité sous le titre : « Akufo-Addo et Condé à Lomé ce jour : Réparer les torts causés au Togo depuis 2005 ».

« Les présidents Nana Akufo-Addo, du Ghana et Alpha Condé de la Guinée sont annoncés à Lomé ce mercredi. De sources concordantes, les deux médiateurs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’entretiendront avec les parties protagonistes à la crise, en vue de recueillir les ultimes propositions pour faire la feuille de route en cours d’élaboration », écrit le journal.

Le quotidien privé TogoMatin titre en éditorial « L’hypothèse chimérique d’une transition ».

« Profitant de la venue annoncée des deux facilitateurs de la crise politique togolaise, les présidents ghanéen, Nana Akufo-Addo et guinéen, Alpha Condé à Lomé, aujourd’hui mercredi 27 juin 2018, pour rencontrer le parti au pouvoir, la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise et le gouvernement, certains opposants de Faure Gnassingbé tentent de semer le trouble dans les esprits en avançant une certaine idée de la transition qui sera proposée au gouvernement pour une sortie de crise », sonne d’entrée le journal.

« Venant de cette frange de l’opposition, pas de toute l’opposition, cela se comprend aisément, car elle est en embuscade depuis un moment, après avoir perdu les outils, les stratégies nécessaires de sortie de cette crise déclenchée depuis les soulèvements d’août 2017 », commente l’auteur de l’article.

Toujours sur le plan politique, le quotidien privé Liberté annonce qu’« une délégation de la C14 sera reçue aujourd’hui  au ministère allemand des affaires étrangères ».

« Actuellement en séjour en Europe, une délégation de cette coalition sera reçue aujourd’hui par les officiels allemands. Elle est composée de Nathaniel Olympio, président par intérim du Parti des Togolais, Nicodème Habia du parti les Démocrates et de Me Paul Dodji Apevon, des FDR », précise le journal.

Sur le plan socio-économique, TogoMatin titre : « Cartographie de la pauvreté en 2017 : Contrairement à la région des Savanes, la pauvreté augmente de 8 points dans la Maritime ».

« L’Institut national des études économiques et démographiques (Inseed) a tenu dans la journée d’hier, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) un atelier de présentation du document de la cartographie de la pauvreté pour le compte de l’année 2018. Dans le rapport, il est noté des disparités régionales dans l’évolution du taux de  pauvreté au Togo », indique le quotidien privé.

« Dans les détails, les résultats issus de ces différentes études indiquent globalement, une régression notable du taux de pauvreté sur le plan national », ajoute l’auteur de l’article avant de préciser que : « Estimé à 55.1% en 2015, le taux de pauvreté se chiffre désormais à 53.5% de la population, soit une baisse de 1.6% ».

Gabriel Blivi

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.