Togo : Le personnel du CHR Dapaong demande la tête de l’agent comptable Lawadan

©Nouvelleafrique (Lomé, le 07 mai 2018)- Décidément, le Togo n’est pas près de sortir de l’auberge surtout en ce qui concerne certaines  pratiques  dans les services d’état  et qui frisent le ridicule et la fourberie.   La dernière en date est  le cas du  CHR de Dapaong.

En effet, selon le quotidien privé Liberté dans un article paru ce jour ,  un simple agent comptable dans le dit centre, se permet  de refuser le paiement des factures de la pharmacie en vue de nouveaux réapprovisionnements.

Ce dernier qui constitue un contrepoids pour les décisions du comité de trésorerie alors que c’est l’organe à même de faire fonctionner le centre, vient mettre de l’essence sur le feu, dans une administration déjà marquée par des dysfonctionnements criards.

Le personnel de ce centre hospitalier ne compte pas garder silence. Il a organisé  le 16 Avril dernier un  sit-in de contestation pour réclamer le paiement des factures de la pharmacie , l’affectation pure et simple de l’agent comptable Lawadan Apetogblo et l’écartement de ce dernier du comité de trésorerie .

Et comme on pouvait s’y attendre, puisque c’est monnaie courante  dans nos administrations,  le sieur Lawadan Apetogblo  refuse de jeter l’éponge et passer la main malgré toutes les autres accusations de détournement, de dilapidation des fonds, d’abus de pouvoir et pire du manque de respect à l’égard des membres de l’administration parmi lesquels son Directeur General.

Cette posture qui frise la défiance et l’entêtement de la part  de M. Lawadan occasionne, à en croire, nos confrères de Liberté, le blocage dans les opérations de décaissement depuis le 16 avril dernier (début du sit-in) . Il se trouve qu’il est le seul à disposer de signature sur le compte du centre.

Pour plusieurs observateurs, l’entêtement de cet agent comptable frise la complicité d’autant plus que les autorités administratives des ministères concernés semblent laxistes. Tirent-ils leur marron du feu ? C’est la question qu’ont peut-être tenté de se poser.

Interpelé sur le sujet, le ministre de la santé, Mijayawa, a promis selon un agent de ce centre de santé, de sanctionner M Lawadan , mais jusqu’ici, rien à signaler.

« Il y a eu une vague d’affectations des agents comptables juste après le sit-in que nous avons observé le 16 avril. Mais selon les échos que nous avons eu, le ministre de la santé aurait déclaré n’avoir pas eu l’information selon laquelle Lawadan Apetogblo ne faisait pas partie de ces affectations », a déploré un employé du CHR, cité par  Liberté.

Et d’ajouter que «  Il aurait promis de gérer cette situation pour faire partir cet incontournable agent comptable. Mais l’attente est longue ».

Le CHR de Dapaong accueille des centaines de patients chaque jour. Ce qui exige la disponibilité des ressources pour les accompagner. Il revient donc de tirer sur la sonnette d’alarme afin que le président de la République prenne ses responsabilités et mettre fin à ce tohu-bohu qui est de nature à salir son image.

Il est clair donc que certains individu véreux se plaisent  dans les malsaines attitudes qui n’ont point d’intérêts sinon salir l’image du Togo et par ricochet détruire les efforts consentir par le chef de l’état surtout dans le domaine de la santé.

Charles Ayi

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.