Togo : Lancement officiel de la campagne de vulgarisation des documents de droit

©Nouvelle Afrique (Lomé, le 04 mai 2018)-Le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) a procédé ce vendredi à Lomé au lancement officiel de la campagne de vulgarisation de la directive de l’éthique et de la déontologie du magistrat et du guide des droits et obligations des justiciables.

C’est au cours d’une cérémonie qui a vu la présence du ministre de la justice, Pius Agbetomé ainsi que quelques chefs traditionnels.

Placée sous le thème « synergie d’action entre magistrats et justiciables pour une justice de qualité au service du peuple », cette cérémonie, vise selon les officiels, à amener les magistrats et les justiciables à cerner leur droit et devoir en vue d’une justice de qualité au Togo.

Il s’agit également d’œuvrer pour éliminer les frasques qui minent le système judiciaire afin de permettre à chaque togolais d’avoir une justice à la hauteur de ses attentes.

Pour le Président du CSM, Akakpovi Gamato, le droit implique également le devoir et la méconnaissance des deux  est très fatale pour le citoyen.

« Quand par exemple nous avons un  problème avec la justice nous n’avons pas  besoin d’aller voir une connaissance avant d’y aller parce que nous pouvons nous dire que la justice telle qu’elle fonctionne et surtout que moi-même je maîtrise mes droits je suis confiant et je m’attends à une décision digne de ce nom », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter que «cette décision si elle est rendue  je pense qu’elle est bien rendue  et qu’elle doit être exécutée, soit volontairement et lorsqu’il y a résistance il faut que la force publique assiste l’huissier qui va exécuter la décision ; donc tout cela nous allons l’expliquer aux populations sur le territoire national ».

« Les chefs traditionnels  sont très heureux d’être associés à cette grande campagne ; nous allons apporter notre partition  »,  a  indiqué pour sa part , Togbui Detou Didjolé X, chef canton d’Aflao Gakli.

Ce dernier a donc invité ses pairs à se «  mettre à la tâche pour que les droits et responsabilités  des togolais soient compris pour que  des propositions soient faite en vue d’honorer la   justice  togolaise ».

Le ministre en charge de la justice et des relations avec les institutions de la République, Pius Agbetomé  a félicité le CSM pour l’initiative qui selon lui, va instaurer  une entente  entre justiciable et magistrat.

Pour rappel, l’Union européenne (Ue) apporte aussi son soutien à ce projet qui s’inscrit dans le cadre du programme d’appui au secteur de la justice. Déjà hier jeudi, l’institution   dont la délégation au Togo est conduite par Cristina Martins BARREIRA,a remis au conseil supérieur de la magistrature togolaise, 4500 exemplaires du guide du droit et les obligations du justiciable  ainsi que 500 exemplaires de  la directive sur l’éthique et la déontologie du magistrat.

Charles Ayi

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.