Sommet extraordinaire de la CEDEAO à Lomé: Robert Dussey et Faure Gnassingbé à la tâche

©Nouvelleafrique (Lomé, le 13 avril 2018) – La crise Bissau-guinéenne sera au centre du prochain sommet extraordinaire de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui se tiendra dans la capitale togolaise demain  14 avril, a initiative de Faure Gnassingbé  , a-t-on appris.

S’il y a bien un ministre qui bouge le plus, du moins qui est le plus sollicité par la CEDEAO en ce moment, c’est bien le ministre togolais des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration, Prof Robert Dussey.

Et pour cause, le président du conseil des ministres de l’organisation était encore  mercredi dernier  en Guinée-Bissau où il a rencontré et consulté José Mario Vaz, le président de la république de Guinée-Bissau et celui de l’assemblée nationale, Cipriano Cassama ainsi que d’autres acteurs politiques.

Le chef de la diplomatie togolaise était accompagné par le président de la commission de la CEDEAO, l’ivoirien Jean-Claude Brou et le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé.

L’objectif de cette rencontre qui intervient en marge du sommet extraordinaire de la CEDEAO, selon les officiels, était de faire le point sur l’évolution de la situation politique conformément aux accords de Conakry en vue d’une résolution définitive de la crise qui secoue le pays depuis deux ans.

Pour rappel, les récentes sanctions imposées par l’organisation sous régionale sur 19 personnalités politiques qui entravent le processus de normalisation,  n’ont pas eu d’effets pour le moment. Et ce qui semble le plus inquiétant selon plusieurs observateurs, est que la législature se termine dès fin avril et l’on se demande de quoi l’avenir sera fait pour la Guinée-Bissau ?

C’est dans ce registre d’inquiétude que Faure Gnassingbé lui-même avait rencontré à  plusieurs reprises , son homologue Bissau-guinéen.

Charles Ayi

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.