Togo : Nicolas Lawson veut 3,1 milliards FCFA pour construire trois hôpitaux mobiles

©Nouvelleafrique (Lomé, le 14 mars 2018) – Le président du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR), Nicolas Lawson ne reste pas indifférent face   aux soubresauts   sociaux qui   secouent le Togo depuis quelques temps, notamment les grèves répétitives dans le secteur de la santé.

Dans un enregistrement audio publié sur les réseaux sociaux, l’homme a d’entrée exprimé sa tristesse  face à la  situation  qui prévaut  en général dans le pays. « C’est véritablement triste pour mon pays que la gouvernance est complètement gangrenée. C’est extraordinaire, ce qui se passe », a-t-il glosé d’entrée de jeu.

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme », c’est avec cette citation de Rabelais que le président du PRR a abordé le sujet relatif au secteur de la santé.

« J’ai discuté avec le ministre de la santé pour apporter ma contribution parce que c’est un secteur que je maitrise. Depuis des années, je suis dans ce secteur, dans la pharmacie, les équipements médicaux  etc», a-t-il indiqué avant d’ajouter que :

« Je lui ai  proposé  qu’avec 3,1 milliards  de FCFA, nous pouvons installer trois (3) hôpitaux mobiles : un à Dapaong, à Sokodé et à Tsévié, avec tous les équipements les plus perfectionnés  et les plus modernes ».

Selon  Nicolas Lawson,  le ministre de la santé  a inqué qu’il ne pourrait donner suite à sa proposition, en tant que politicien, sans se référer au président de la République, Faure Gnassingbé.

« Ce qui est triste,  traqique et criminel dans cette affaire, c’est que l’état togolais avait déjà mis 10 milliards dans cette affaire,  pour l’équipement du CHU  Tokoin. L’argent a été détourné, volé par les soi-disant médecins qui ont prêté le serment  d’Hippocrate avant de s’engager dans ce métier. Certains sont partis créer leur propre clinique et acheter des scanners pour détourner les malades », déplore l’opposant.

« Où est la morale et la conscience dans ce pays ?, s’interroge-t-il avant de  geindre que : « On a laissé le CHU Sylvanus Olympio dans un état de mouroir. C’est scandaleux. Le CHU Campus  pareil ».

Le politicien dit avoir travaillé sur ce dossier pendant des années  et  présenté à d’autres  gouvernements  de  la sous-région, comment équiper  les hôpitaux avec les scanners les plus modernes, les appareils d’échographie  et de radiologie etc.

Nicolas Lawson persiste et signe donc : « Il ne faut pas plus que  3,1 milliards  de FCFA pour construire des hôpitaux modernes et complets aujourd’hui ».

 

Gabriel Blivi

 

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.