Togo-Namibie, un couple au tour duquel gravitent intérêts et ambitions

Du 10 au 12 octobre 2012, le président de la république togolaise, Faure Gnassingbé a effectué une visite de travail à Windhoek en Namibie pour nouer une étroite relation avec ce pays.

Dans la foulée de cette visite, un Accord-cadre de coopération économique, sociale, culturelle et technique couvrant, entre autres, les domaines de l’agriculture, de l’aquaculture, des transports, du tourisme, du commerce et l’investissement, de la politique ou encore de l’éducation, a été signé.

Dès lors les relations bilatérales entre ces deux pays ont pris un départ très remarquable. Cela a d’ailleurs été corroboré lors de la 69e session de l’assemblée générale des Nations Unies qui s’est déroulée en septembre 2014 à New-york. Au cours de cette session  Faure Gnassingbé et son homologue d’alors, l’ex président,  Hifikepunye POHAMBA ont échangé sur la piraterie maritime, l’insécurité et la menace terroriste ainsi que sur un projet d’enrichissement du Parc de Sarakawa et de la Réserve de faune de Djamdè en espèces animales.

Sur invitation de la  vice-Premier ministre et ministre namibienne  des Relations internationales et de la Coopération, Netumbo Nandi-Ndaitwah, le ministre togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, Robert Dussey, effectue   depuis ce matin une visite  de quatre (4) jours   à Windhoek dans le  pays des « Brave Warriors »  et ce, pour accentuer les relations entre les deux états à travers des accords de coopération .

Le Togo, n’est décidément pas loin de se passer de la Namibie surtout en matière de coopération Sud-Sud. C’est  dans cet ordre d’idées  que les deux  diplomates  ont signé ce jour un mémorandum de consultation politique et diplomatique.

C’est à juste titre, puisque faut -il le  souligner, la Namibie regorge beaucoup d’atouts que le Togo  pourrait exploiter. Ainsi, à en croire le ministre Dussey, le Togo gagnerait certainement en accentuant sa coopération avec la Namibie.

Dans le domaine de la faune et du tourisme, le Togo espère enrichir ses aires protégées de Djamdè et de Sarakawa en espèces fauniques et aussi augmenter le cheptel faunique et favoriser les activités touristiques car, la Namibie est une destination prisée (environ un million de touristes par an) et regorge d’une diversité biologique enrichie en espèces animales et végétales sauvages.

De plus, selon les autorités, le Togo peut s’inspirer de l’organisation du secteur du tourisme en Namibie et de ces relations avec les nombreux « Tours Operators ».

Dans le domaine de l’élevage, le togo, compte s’instruire des techniques modernes utilisés par la Namibie et qui lui permettent d’exporter des produits vers les pays industrialisés.

Dans le secteur halieutique, la pratique par la Namibie d’une pêche industrielle aux normes internationales lui donnant l’opportunité d’approvisionner certains pays de la sous-région, semble susciter l’intérêt des opérateurs économiques togolais désireux de diversifier leurs fournisseurs.

Par ailleurs, la piste « Formation des jeunes togolais en aquaculture » peut être exploré.

Du point de vue des affaires, en Namibie, la loi garantit un traitement égal entre les investisseurs étrangers et entreprises namibiennes. Elle assure aussi une juste indemnisation en cas d’expropriation, l’arbitrage international suite à un conflit entre les investisseurs et le gouvernement et l’accès aux devises étrangères. Le Togo compte saisir l’opportunité de cette politique d’ouverture pour élargir le marché des opérateurs économiques togolais et accroitre leur compétitivité à l’échelle internationale.

De tout ce qui précède, il va sans dire que le Togo a beaucoup à gagner de sa coopération avec la Namibie et vice-versa. Tout compte fait, c’est dans l’intérêt général des togolais que le ministre de la coopération et des affaires étrangères du Togo, se bat sans relâche pour rallumer la flamme de la diplomatie togolaise et porter haut le flambeau de la république .

Charles Ayi

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.