Togo : L’industrie pharmaceutique DO PHARMA inaugurée par Faure Gnassingbé dans le Zio

©Nouvelleafrique (Lomé, le 16 février 2018)- La Préfecture de Zio, plus précisément la  localité d’Avéta (25 km de Lomé)  a été le théâtre de l’inauguration du premier complexe  industriel de production  de solutés intraveineux au Togo.

La cérémonie de  coupure du ruban a été présidée par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé en présence du ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Prof. Moustafa MIJIYAWA, du président de l’ordre des pharmaciens du Togo, Innocent Koundé KPETO,  du président du Conseil d’Administration du complexe, Dr Guy DOVI-AKUE, ainsi que plusieurs membres du gouvernement.

Premier du genre en Afrique de l’ouest, le complexe  industriel  est implanté sur un espace de 10 hectares, dont l’issue couvre 3500 m. Il dispose de  quatre (4)  départements à  savoir, la production,  l’ingénierie, l’Assurance qualité et le Contrôle qualité.

Dénommé DO PHARMA,  le joyau se veut une société pharmaceutique de haut niveau et durable, qui puisse produire des solutés intraveineux (Salé, glucosé etc) de  haute qualité au Togo et desservir la sous-région.

En outre  le centre  a vocation,  en produisant au Togo, de minimiser les coûts logistiques, réduire les délais  de livraison et ainsi augmenter la disponibilité d’un produit de survie.

Pour  matérialiser cette  vision, les  petits plats sont mis dans les grands. Des installations techniques et  un personnel qualifié permettront, à en croire les responsables, de produire, selon les normes internationales, 18 millions de flacons par an, à raison de 3000 flacons par heure.

« L’industrie  pharmaceutique que nous venons d’inaugurer va produire essentiellement  des solutés ou perfusions. C’est également une usine dimensionnée pour  répondre aux normes internationales », a indiqué  le président de l’ordre des pharmaciens du Togo.

La profession  des pharmaciens est fière,  a-t-il poursuivi, de porter ce joyau  non seulement au niveau local  mais aussi à l’international.

« C’est une usine qui va apporter au secteur pharmaceutique le maillon qui  lui manquait au niveau international, d’autant plus que  c’est un investissement privé local. Un investissement qui nous permet d’avoir le maillon de la fabrication  et qui va compléter toute la chaîne de responsabilité  qui compose  le secteur de la pharmaceutique au Togo», a-t-il précisé.

Le  système de production de Do Pharma, faut-il le souligner, est basé sur la technologie BFS « Blox Fill Seal »  « Souffler-Remplir-Sceller » de la société allemande Rommela, le leader de cette technologie au Monde.

Il s’agit  d’un processus automatisé  sans aucune interventionnelle manuelle, c’est-à-dire que la machine forme le flacon à base de granulé de Polyéthylène, le remplit de produit et le ferme en une seule opération.

Bénéficiant  d’un statut juridique en zone franche du Togo, le complexe industriel Do Pharma entend créer et offrir des emplois durables à plus de 300 personnes dans une zone semi rurale. Dans ce contexte, il emploie déjà 110 jeunes togolais, diplômés de universités du pays.

Gabriel Blivi

 

 

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.